Next Generation

16ème conférence mondiale
Villes et Ports

Québec, CANADA
11-14 juin 2018

Inscrivez-vous !

A Québec, imaginons la ville portuaire NEXT GENERATION et répondons aux aspirations citoyennes


16ème
édition

+80
contributeurs

+50
pays

30ème
anniversaire de l’AIVP

Avec le thème « crossovers » débattu à Rotterdam en octobre 2016, l’AIVP, le réseau mondial des villes portuaires a démontré que de nouveaux ponts se mettent en place entre les villes, les ports et leurs partenaires. A l’occasion des 30 ans de l’AIVP, en juin 2018 à Québec, nous vous invitons à aller plus loin dans la compréhension des enjeux et des dynamiques à l’œuvre dans les projets des villes portuaires qui gagnent.


Next Generation :

Villes portuaires et aspirations citoyennes

Les rythmes et l’ampleur des transformations de nos sociétés et de notre environnement connaissent une accélération totalement inédite dans l’histoire de l’humanité. Avec plus de 80% des échanges mondiaux et 9 milliards de tonnes transportées, les villes portuaires sont encore pour longtemps au cœur des flux de marchandises, de données ou de personnes. Les défis à relever pour ceux qui font aujourd’hui la ville portuaire de demain sont considérables. Pour y parvenir, l’AIVP estime qu’il devient de plus en plus nécessaire d’intégrer les aspirations des populations dans les stratégies. Il faut redonner à l’HUMAIN sa place de partenaire essentiel du développement ville-port. Il sera alors possible de mettre en œuvre les logiques et les outils d’une croissance maitrisée et harmonieuse.

Les défis environnementaux, l’arrivée de nouveaux métiers, la diversification d’activités, l’émergence d’une économie bleue, la gouvernance Ville/Port, demandent de bâtir la ville portuaire PLUS PLUS : plus d’intelligence collective, plus de respect de la planète, plus de flexibilité, plus d’innovations, plus de proximité, plus de transparence, plus de transversalité, plus de bien-vivre…

Le citoyen devient pleinement acteur de l’écosystème Ville/Port, dans son fonctionnement au quotidien, comme dans la définition de son futur.


6 thèmes de travail

Habitants et visiteurs souhaitent une qualité de vie toujours plus grande sur les espaces en bord de fleuve ou de mer. Le défi est de taille pour les villes portuaires dans un contexte où les pressions foncières s’accentuent et où le souci de la ville durable est de plus en plus prégnant. Comment dès lors combiner logements, espaces publics, équipements urbains, avec des activités économiques ? Comment proposer une mixité innovante des usages ? Comment passer d’un « waterfront » dédié aux loisirs à un « working waterfront » où vivre, habiter et travailler dans un cadre urbain renouvelé affirme la modernité de la ville portuaire ?

Rapporteurs :

  • Isabelle Vries, Manager Makers District (M4H|RDM), Stadshavens, Rotterdam, The Netherlands
  • Flavio Tejada, Director of the Master in Real Estate Development (MRED) at IE University
    Associate Director at Arup, chairing Arup Europe Cities Task Force, Spain
Vivre et travailler dans un environnement sain et respectueux de la nature est une aspiration croissante des populations urbaines. Droit légitime du citoyen à une meilleure santé, à une protection et un respect de la biodiversité, à une préservation des ressources environnementales : sur tous ces sujets, les villes portuaires peuvent et doivent apporter des réponses concrètes. Pour le citoyen de la ville portuaire, pour tous, plus qu’un enjeu, c’est une nécessité absolue.

Rapporteurs :

  • Marie-Eve Lemieux, Coordonnatrice en conformité environnementale, Administration Portuaire de Québec, Canada
  • Charles Haine, Technical Director, Maritime at WSP, London, United Kingdom
Le capital humain est un enjeu aujourd’hui bien compris par les décideurs. Pour chaque ville portuaire, c’est un élément clé nécessaire à la mise en œuvre de toute stratégie de développement à moyen et long termes. Plus que jamais, les ruptures économiques, environnementales et technologiques font du port un acteur indissociable d’un territoire toujours plus étendu. Dans le cadre d’un parcours professionnel évolutif, les citoyens demandent à être associés, formés voire séduits pour contribuer au dynamisme de leur écosystème Ville Port. De nouveaux outils de formation, d’éducation et de sensibilisation permettent d’ouvrir le port à ses citoyens, de stimuler la capacité créative et d’encourager l’esprit d’initiative au service de l’attractivité du territoire Ville Port.

Rapporteurs :

  • Carola Hein, Professor and Head, Chair History of Architecture and Urban Planning, Delft University, The Netherlands
  • Maurice Jansen, Senior researcher and business developer, Erasmus University, department Urban Port and Transport Economics (UPT), Rotterdam, The Netherlands
Alors que nombre de citoyens aspirent au passage à une économie plus décarbonée et économe en ressources, les villes portuaires se retrouvent au cœur de la transition énergétique et d’une industrie davantage circulaire. La structuration de la filière GNL comme le développement de l’éolien offshore apportent de nouvelles opportunités de plus-values pour les ports. La mise en place de réseaux de chaleur, la cogestion de la circulation de matières entre entreprises renforcent l’attractivité du territoire et sa cohésion. L’expérimentation autour de nouveaux secteurs de l’économie bleue s’organise. Autant de mutations du port et de ses partenaires auxquelles il convient de préparer et d’associer le citoyen.

Rapporteurs :

  • Paul Tourret, Directeur, ISEMAR, France
  • Jacques Paquin, Vice-Président Marketing et Développement des Affaires, Port de Trois-Rivières, Québec, Canada
Le commerce en ligne, l’émergence des Google, Amazon, Alibaba et autres géants de la nouvelle économie, ont contribué à une extraordinaire accélération du commerce maritime mondial. Elle est aussi malheureusement souvent synonyme de congestion dans les villes portuaires. Circuler facilement sur les interfaces Ville Port, partager les infrastructures, pouvoir livrer ou recevoir un colis à temps, accéder rapidement aux terminaux, deviennent des priorités tant pour les travailleurs portuaires que pour les habitants. Face à des besoins qui s’annoncent considérables, la palette des solutions logistiques est de plus en plus large. Fluviale, maritime, ferroviaire, aérienne : la logistique innovante et « hypermodale » s’annonce.

Rapporteurs :

Face aux différents défis sociétaux, économiques et environnementaux, les stratégies et les politiques d’aujourd’hui des villes portuaires, viendront influer sur leur capacité de résilience et d’innovation de demain. Pour cela les acteurs du territoire qu’ils soient urbains, économiques, industriels et portuaires, et les citoyens mettent déjà en œuvre de nouvelles formes de collaboration et de gouvernance. Les rapprochements et les synergies sont à stimuler dans des logiques de co-working et de partage. La co-construction Ville Port Citoyens dans l’élaboration des projets permettra d’envisager les réponses nécessaires à une ville portuaire durable et résiliente.

Rapporteurs :

  • Peter Hall, Professor of Urban Studies, Urban Studies Program, Simon Fraser University, Canada
  • Tom Daamen, Chair of Urban Development Management (UDM), Delft University of Technology, The Netherlands


Introduction Key Note

L’océan Arctique en pleine mutation :
une nouvelle frontière scientifique, géopolitique et économiqu
e

D’une superficie de 15 millions de km2, l’Arctique est le plus petit des 5 océans. Pendant au moins 3,7 millions d’années, une banquise permanente de 2 à 3 mètres d’épaisseur a couvert l’océan Arctique et ses mers attenantes, dictant l’évolution de plantes et d’animaux particuliers capables de survivre dans les conditions environnementales les plus extrêmes de notre planète. Avec le réchauffement climatique, la couverture glaciaire diminue rapidement et les eaux de l’océan Arctique pourraient être dépourvues de glace en été d’ici à 2030.

De l’inéluctable déclin de la banquise à la transformation des écosystèmes marins arctiques, de l’ouverture de nouvelles voies maritimes à la cartographie des fonds marins arctiques, de la reconstitution du climat passé à la délimitation de nouvelles frontières internationales, Louis Fortier résume les conséquences environnementales, géopolitiques, économiques et sociales d’un océan Arctique dépourvu de glace pendant une partie de l’année. Des images et des vidéos spectaculaires vous permettront de rejoindre les scientifiques à bord du brise-glace de recherche CCGS Amundsen afin de comprendre l’évolution de l’Arctique canadien. En conclusion, Louis Fortier rappelle les efforts déployés pour enrayer le réchauffement climatique dans le sillage de l’accord de Paris sur les émissions de gaz à effet de serre.

Louis Fortier, Biologiste et océanographe, Canada
Directeur scientifique – ArcticNet, réseau de centres d’excellence du Canada
Directeur de la science et de l’innovation – Institut Nordique du Québec, Université Laval, Quebec City

 


#QuebecAIVP https://twitter.com/hashtag/quebecaivp


Québec 2018 J’y serai !

Co-organisateurs

AIVP

Port Québec

Partenaires officiels

HSBC

Englobe

Valero