Cargar la ponencia integra

Jeanne Hélène Jugie

Docteure – chargée de cours, Université de Montréal, Québec, Canada

Un nouveau cadre théorique et empirique pour co-construire les villes portuaires

Les conflits entre les acteurs urbains, portuaires et les citoyens sont particulièrement nombreux depuis les années 1990, sans que la littérature scientifique ait su se renouveler en conséquence. Ainsi, 25 ans plus tard, les solutions trouvées se résument à des pratiques isolées reposant sur la bonne volonté des décideurs et l’adéquation conjoncturelle entre les politiques stratégiques de chacun. Certaines bonnes pratiques sont identifiables, des concepts émergent dans la gouvernance ville/port, mais le cadre paradigmatique reste en retrait.
Dans cette présentation, j’expliquerai en quoi ma thèse défendue en automne 2017 renouvelle fondamentalement la co-construction ville/port.
À l’aide d’exemples concrets, notamment québécois, j’exposerai l’intérêt et l’importance de ce nouveau cadre de réflexion et de décision pour les villes portuaires.
Ainsi, grâce à une nouvelle approche fondée sur l’écologie territoriale et un nouveau modèle ville/port basé sur l’analyse des vulnérabilités et de la positionnalité du territoire, il est possible de concilier les perspectives des acteurs et ainsi d’offrir un cadre d’évaluation et de remédiation des conflits ville/port.
Grâce à une méthodologie basée sur une analyse multi-critères multi-agents renouvelée, les décideurs comme les universitaires trouvent dans ce nouveau modèle un outil empirique pour améliorer les relations ville-port-citoyens et co-construire l’interface commune.
Enfin, je conclurai sur les prolongements à donner à ce nouveau cadre des relations ville/port, notamment en matière d’outils d’évaluation empirique des impacts socio-écologiques des activités à destination tant des décideurs urbains que portuaires.

Biographie

Jeanne-Hélène Jugie a une double expertise en urbanisme (maîtrise) et en transport maritime. Elle vient de soutenir un doctorat en géographie des systèmes de transport qui propose une nouvelle approche et un nouveau modèle pour les relations ville-port. Elle est affiliée à l’Université de Montréal et au CIRRELT (Centre Interuniversitaire de Recherche sur les Réseaux d’Entreprise, la Logistique et le Transport). Son travail concilie les études urbaines et portuaires dans le but de renouveler les pratiques ville/port.